Et si on devenait PAYSAN ?

"Nous avons décidé de tenter l'expérience paysan !"

Par Cécilia et chris

Non, ce n'est pas nous sur ces belles photos. Dailleur, nos enfants leur ressemblent bien plus eu égar à nos ages entre 45 et 55 ans.
Cependant, la vie ne s'arrête jamais et notre faim de la croquer est chaque jour un peu plus fort.
Conscient que nous devons cultiver "nos multiples terrains de jeux", j'entends par terrain de jeux, sinon une phylosophie au moins une manière d'aborder les défis qui se présentent à nous, et l'age ne fait qu'ajouter un peu plus de cohérence à la manière d'aborder ceux-ci.

Dans le cas présent, nous allons documenter et conserver ici les étapes que nous allons gravir afin de nous hisser au sommet de ce nouveau défit : devenir des agriculteurs après la quarantaine sans aucune expérience préalable,

Vers la transmition.

Devenir agriculteur est aussit un cadeau. Il est autant destiné à nos enfants et avec le dernier d'entre eux, âgé de 12 ans, qu'à nos parents, se rapprochant des 80 ans.

C'est donc bien un projet éducatif et un lieu de vie pour toute la famille. Notre "pas" de plus vers le bonheur.

Première étape, le terrain: 4,5 Hectares. Un bois, des terrasses ( faïsses), une source.

Signature prévu en Juin 2021. Il va falloir apprendre à le connaitre pour qu'il nous offre le meilleur de lui-même. 

Première étape, le certifier Bio.

Pour ce faire, nous avons choisis ECOCERT pour venir étudier la terre. Rdvs dans 3 semaines.

Ensuite nous avons cherché un statut pour avoir le droit de vendre le fruit de nos plantations. Surement MSA Solidaire.

le jardin face à la maison
Les premières pousses de tomates de Pascal et Rachel
La mise en terre.

Se Former

En contact avec la CIVAM, nous avons rendez vous le 12 Mai 2021 avec Stéphanie pour étudier notre projet et obtenir un devis de plusieurs formations regroupés en une, afin de le présenter au pole emploi qui devra les financer.

En effet, fort des cotisations accumulées en temps qu'intermitent du spectacle sur plus de 30 ans de carriére, nous avons droit à cette redistribition de nos cotisations avant de quitter ce statut bien pratique pour toutes les professions artistiques.

Parralèlement, nous prenons contact lundi 26 Avril avec la SCOP AGROOF pour consulter leur potentiel apport de connaisances et de conseils dans un projet qui se dessine dans l'univers de l'agriculture comme étant un projet d'agro-foresterie. Oui, il y a des arbres sur nos terres et nous souhaitons travailler en bonne intelligence avec eux plutot que de les arracher sans étudier un maximum de possibilités.

La piste Pascal et Rachel Poot

Tomato Man, le super héro de la tomate qui pousse sans eau !

Vous ne connaissez pas ? Nous l'avons dévouvert pendant le confinement de Mars 2020. Une star sur Youtube pour les apprentis permacoles que nous sommes.

J'ai donc donc décidé de prendre contact en allant directement sur leur site à Lodève. L'intention première était de croiser et discuter avec Pascal. La vie étant bien faite, malgré par la taille de l'exploitation et le nombre d'employés, la première personne que je croise, remontant un chemin de terre que j'ai eu la bonne idée d'empreinter, se révèle être Pascal lui même.

Je le questionne sur les pièges à éviter quand on veut devenir Agriculteur. Ou tout au moins, avoir le droit de vendre sa sur production. Parce que faire pousser sa nourriture coute un certain prix et pouvoir vendre son surplus pas seulement sous le manteau, me semble incontournable.

J'apprends notamment que la subvention de 3500 euros par ans pour les agriculteur qui se font certifier bio n'est pas une légende. Pascal me dit qu'en allant aux impot et en remplissant un formulaire, il repart avec un chèque de 3500 euros pour une démarche qui lui coute environs 500 euros. Il me dit aussi que MSA solidaire est un statut viable pour travailler. Au delà, c'est 85% d'impot selon lui !

Et Enfin pour coronner le tout, je suis invité à déjeuner avec sa famille.

Séduit par le projet WayCup Films. Il décide de confier à l'association la mise en vidéo des formations qu'ils veut proposer à ses clients.

Nous sommes actuellement en préparation du tournage !

Par ailleur, Ecocert vient d'appeler pour venir inspecter le terrain et selon il nous donnera la certification Bio, ou pas...

Et je dois donc présenter les factures des semis que j'ai mis en terre en début de semaine.

Problème, Pascal et Rachel devaient m'envoyer la facture des plants et des semis, seulement malgré 3 relances par téléphone mail et facebook, je n'ai rien recu, aucune réponse.

Il va donc me faloir retourner leur soutirer ma facture ainsi que la certification Bio qui va avec.

À suivre : le calendrier de l années, ou planter quand avec quel décallage pour ne pas tout récolter en même temps... :

ma recherche commencent avec ce site.

L'inspection d'ECOCERT du 7 Avril 2021.

Une jeune inspectrice du Nom de Laurie nous vient d'Anduze et fait son aparition tout sourire dehors ce Vendredi 7 Avril à 14h.

Le soleil brille et je la reçois douloureusement parce que 3 jours auparavent  je me suis empressé de terminer les travaux de présentation du terrain, mais j'ai tellement forcé que j'en ai fait un Lumbago ...

Ne sachant pas si j'avait le droit d'utiliser de la paille non certifié bio, et du fumier non plus certifié, j'ai du faire près de 300km pour être en règle avec des normes que je ne maitrise pas. En effet, m'a été impossible de trouver des réponses à beaucoup de mes questions sur les limites de "l'exercice BIO".

Je commence pare présenter mes factures de paille bio et Laurie me dit de suite que pour le Fumier et la paille il n'y a pas de contrainte... Grande fut ma surprise. Visiblement il y a donc un peu de marge.

Pourtant, je me dis tout bas que jamais je ne paillerais avec un produit traité. Bref, le tout est d'être bien avec soi-même.

Laurie me demande les photo du terrain avant mon intervention. Du coin du regard elle conste que le terrain était bien en friche.

Je n'ai commencé à travailler que sur 100m2 les 4,5 h restant étant boisé, la question friche à été vite réglé.

Cependant nous passons au jardin attenant à la maison. Elle constate que les plants de tomates sont en forme quand en ressortant elle repère du bleu sur une feuille de vigne planté par l'ancien propriétaire.

Catastrophe : "Ha mais c'est traité ça ! "

"Pardon ? ", je me rapproche et en effet, des cloques recouvrent les feuilles d'un pied de vigne et une sorte de peinture recouvre certaines parties de ses feuilles.

J'appelle le proprio qui me dit "ha ben oui, c'est juste un peu de bouillit bordelaise, ça, c'est normal..."

Et ben non, qui dit traitement dit non bio.

Moralité les 500m de jardin sont placé en transition bio.

Explication : Les produit plantés sur ce bout de terre ne pourront être vendu bio qu'au bout d'un an de pénitence.

Il restera deux ans de transition à tirer mais je pourrais durant ces deux ans vendre mes produits comme étant bio.

Autre surprise... Je pense garder cette parcelle pour notre consomation familiale. Et voilà fin de la visite. Mon terrain est bio sur 4,45 ha et en transition sur 500m2.

La facture de la prestation arrive dans la semaione qui suit : 432Euros TTC, qui s'ajouterons aux 500 euros de cotisation solidaire MAS et comme je cpmpte récupérer le crédit d'impot pour les exploitation en bio, je devrais toucher 3000 euros soit un bénéfice avant de bouger le petit doigt de 2000 euros. Enfin presque ;)

Se Former

En contact avec la CIVAM, nous avons rendez vous le 12 Mai 2021 avec Stéphanie pour étudier notre projet et obtenir un devis de plusieurs formations regroupés en une, afin de le présenter au pole emploi qui devra les financer.

En effet, fort des cotisations accumulées en temps qu'intermitent du spectacle sur plus de 30 ans de carriére, nous avons droit à cette redistribition de nos cotisations avant de quitter ce statut bien pratique pour toutes les professions artistiques.

Parralèlement, nous prenons contact lundi 26 Avril avec la SCOP AGROOF pour consulter leur potentiel apport de connaisances et de conseils dans un projet qui se dessine dans l'univers de l'agriculture comme étant un projet d'agro-foresterie. Oui, il y a des arbres sur nos terres et nous souhaitons travailler en bonne intelligence avec eux plutot que de les arracher sans étudier un maximum de possibilités.

Le réseau Maraîché Sol Vivant dit MSV.

Encore merci à Vers de Terre Production. Je tombe sur une vidéo avec une série de nous agriculteur plein de bon sens. Ils racontent leurs premiers pas. Dailleurs, une rubrique premiers pas va faire son apparition dans le site de WayCup en interviewvant des jeunes ou moins jeunes qui se lancent.

Je découvre le concept de MSV, et l'outil Open Source pour vendre par internet le fruit de sa terre, via le site Open food france. Et surtout une proposition qui me semble ne pas tomber sous le coup de "la dictature du bio"!

Contacts

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Nîmes

Téléphone: 06 95 16 17 31

Créons du lien vers les autres associations.

Association loi 1901 enregistré par la PREFETE DU GARD SOUS-PREFECTURE D'ALES sous le numéro RNA: W302019645 Siret: 907592497 00016 code APE: 9499Z